L’impact de la commercialisation d’un logiciel en mode SaaS pour un éditeur

La commercialisation d’un logiciel en mode SaaS (pour Software as a Service)
progresse fortement chez les éditeurs de logiciels car elle apporte du chiffre d’affaire récurrent.

La commercialisation d’une solution en mode SaaS nécessite d’abord d’industrialiser la mise en production de cette solution, comprenant l’installation et l’intégration à moindre coût, car c’est désormais une étape à la charge de l’éditeur/hébergeur de la solution.

L’exploitation de la solution aussi doit être à moindre coût. Plusieurs solutions doivent pouvoir cohabiter dans une infrastructure informatique commune,avec une optimisation des ressources matérielles utilisées (processeur et mémoire) et une mutualisation des services d’exploitation et de supervision car le service responsable de la production informatique est également chez l’éditeur/hébergeur.

Une solution en mode SaaS est généralement commercialisée à l’utilisation (au nombre d’heures d’utilisation effective, au volume de données échangées ou à la transaction). Il faut donc mettre en place un système de mesure fiable de cette utilisation et fournir des indicateurs de performances relatifs à ses engagements de contrat de service (ou SLA, pour Service Level Agreement).